Afin d’obtenir la citoyenneté canadienne, les résidents permanents doivent respecter plusieurs exigences imposées par Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC).

Les candidats à la citoyenneté doivent démontrer une présence physique au Canada et passer des tests linguistiques ainsi qu’un examen des connaissances sur le Canada.

Le 25 février 2016, le ministre de l’IRCC, M. John McCallum, a déposé un projet de loi qui apporterait des modifications importantes à la Loi sur la citoyenneté.

Ce projet de loi modifierait les modalités de révocation de citoyenneté et ne tiendrait plus compte de l’intention de résider au Canada. De plus, l’obligation de présence effective au Canada serait réduite de quatre ans au cours des six années précédent la présentation d’une demande à trois ans au cours des cinq années précédent la présentation d’une demande. Le temps passé au Canada en tant que résident temporaire serait comptabilisé dans le calcul de l’exigence de présence physique jusqu’à un maximum d’un an sur les trois ans requis.

Concernant les exigences en matière de langue et de connaissances, le projet de loi propose de retourner au modèle précédent, soit de n’obliger que les demandeurs âgés de 18 à 54 ans de se soumettre aux tests linguistiques et à l’examen de citoyenneté.

Avant de présenter une demande de citoyenneté, soyez bien informé sur les conditions à respecter et les exigences applicables à votre demande.